Le calvaire des riverains de la prison de la Santé

Parloirs sauvages, nuisances sonores... Ceux qui habitent aux abords de la maison d'arrêt parisienne, qui a rouvert en janvier, n'en peuvent plus, explique BFM TV.


Appel à une surveillance policière accrue

Apeurés, les riverains intiment au ministère de la Justice de rétablir la surveillance policière qui avait cours avant les travaux. À l'époque, des agents protégeaient en effet les abords de la célèbre maison d'arrêt. « Ça n'empêchait pas les parloirs sauvages, mais en tout cas ça assurait une sécurité », convient la maire de l'arrondissement Carine Petit (Génération·s), qui soutient la revendication des habitants.


Lire l'article

S'inscrire à notre newsletter

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram