Léa Filoche, Conseillère de Paris, Co-Présidente du groupe, démissionne du Conseil de Famille

Une nouvelle fois, les décisions prises par le Conseil de Famille, conseil sous tutelle de l’État, composé de représentant·es du Conseil de Paris, d’associations familiales, d’associations d’assistant.es maternel.les et de personnalités qualifiées ne permettent pas de respecter l’égalité de traitement entre les différents candidats à l’adoption.


Un Conseil de famille parisien s’est tenu ce mercredi 6 novembre 2019, comme tous les mois, et comme tous les mois depuis près de 6 ans aucun enfant n’a été confié à un couple de même sexe.


Depuis l’adoption de la loi du 17 mai 2013, ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, un seul couple a pu adopter un·e petit·e parisien·ne né·e sous le secret, et aucun.e candidat.e célibataire.


Depuis un an, les élu·es du Groupe Génération·s, à travers l’action de Léa Filoche membre du Conseil de Famille pour la Maire de Paris, interpellent l’État, les associations et le Conseil de Paris sur la non prise en compte de la diversité des projets d'adoption à Paris.


Les choix des membres des conseils de famille de Paris depuis 2014 ne considèrent l’intérêt suprême de l’enfant que par l’adoption d’un couple hétérosexuel. Entre l'intime conviction et l'égalité des droits des couples en attente d’adoption, comme la loi le prévoit, la majorité des membres du Conseil de Famille considère que leur vision de la famille ne peut être représentée par l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel. Chaque année, environ 30 nourrissons nés au secret passent par les Conseils de Famille de Paris pour être confiés à l’adoption. À ce jour, les dossiers les plus anciens dans les dates de demande d'agrément des adoptants sont en grande majorité des couples homosexuels. Pourtant, aucun de ces couples ne s'est vu confié un enfant à l'adoption depuis le début du mandat.


Les services de la Ville de Paris qui accompagnent les familles ne savent plus quoi dire aux couples homosexuels qui sont en attente depuis des années que la majorité des membres du Conseil de Famille prenne une décision qui permettrait d'envoyer le signal que la loi peut aussi s'appliquer à Paris. Et malgré le changement récent d’une partie des membres des Conseils de Famille, rien n'a permis de faire évoluer les choses.


Cette semaine, sur les trois dossiers présentés pour l’adoption d’un enfant né au secret, deux dossiers de couples de même sexe ont été présentés. Ces deux dossiers rassemblaient tous les « critères » permettant d’assurer l’intérêt supérieur de l’enfant : ancienneté de la demande, ancienneté de l’agrément, cadre familial stable, projet familial abouti, capacités d’accueil et financières à un haut niveau. Cependant c’est le couple hétérosexuel qui a encore été choisi au vote des membres.


Suite à cette décision, Léa Filoche, après avoir siégé pendant près de 6 ans dans cette instance, a donc annoncé son retrait du Conseil de Famille.


« Je ne souhaite plus cautionner, au nom de la Ville de Paris, ces décisions rétrogrades, prises par des personnes tenantes de l'orthodoxie familiale, déconnectées de la réalité de notre ville et de notre société, au détriment de l'intérêt de l'enfant ».




S'inscrire à notre newsletter

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram