Attribution de la citoyenneté d’honneur de la Ville de Paris à Pia Klemp et Carola Rackete

Venir en aide aux migrantes et migrants, en Europe, est considéré comme un crime !

Depuis plusieurs années La Ville de Paris soutiens les initiatives de citoyennes et citoyens, d’ONG qui agissent pour venir en secours de populations qui fuient la guerre, la terreur, pour l’espoir d’une vie meilleure au péril de leur vie.


Notre conseil en est encore l’illustration avec l’adoption d’une subvention exceptionnelle de 100 000€ pour l’association SOS Méditerranée, afin de soutenir cette ONG dans leurs actions de sauvetage en mer et de soins aux migrantes et migrants.


Deux femmes, deux capitaines de navire de l’ONG « Sea Watch », Pina Klemp et Carola Rackete, sont poursuivies par la justice italienne pour avoir recueilli des migrantes et des migrants en situation de détresse en mer Méditerranée, pour des faits « d’aide à l’immigration clandestine et soupçonnées d’avoir collaboré avec les passeurs libyens ».


Carola Rackete, elle, est également poursuivie pour résistance à un navire de guerre, notamment pour avoir franchi le blocus des eaux territoriales italiennes en juin dernier, après 17 jours d’errance en mer Méditerranée, pour faire accoster 40 migrantes et migrants sur l’ile de Lampedusa.


L’Italie a mis en place depuis plusieurs mois une politique de répression des plus fortes pour empêcher l’entrée ou le transit des bateaux dans ses eaux territoriales. La loi anti-immigration présentée par Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien, proposant notamment la possibilité de sanctionner financièrement les navires qui portent assistance aux migrants, par une amende de 3 500 à 5 500 euros, amende augmentée ce mois-ci à 1 million d’euros.

Notre vœu concerne la situation spécifique de ces deux femmes vis-à-vis de l’Italie, mais il est important de préciser que la France est loin d’être irréprochable sur ce sujet. Nous avons appris en début de semaine que Carola Rackete avait alerté le gouvernement français et avait demandé à accoster à Marseille. Silence radio.


Ce n’est pas la première fois que la France se dérobe devant ses obligations internationales, et je le dis, c’est insupportable. C’est une honte.


Il est urgent que l’Europe protège davantage l’action humanitaire contre le traitement sécuritaire de la question migratoire.

C’est pourquoi, face à la crise de l’accueil qui touche l’Europe et l’action remarquable des organisations humanitaires pour venir en aide aux migrantes et migrants, nous demandons que la ville de Paris réaffirme son soutien à l’action de ces deux capitaines et de leur ONG « Sea Watch », de leur attribuer la citoyenneté d’honneur et que les portraits de Pia Klemp et Carola Rackete soit affichés sur la façade de l’hôtel de ville.





S'inscrire à notre newsletter

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram